logo-site
Actualités : Actus SDR-Furiani Agliani : un nul mitigé pour la réserve

SDR-Furiani Agliani : un nul mitigé pour la réserve

07-04-2018

FN4Q7317-2

Auteurs d’un match où ils se sont offerts plusieurs opportunités d’ouvrir la marque face à une solide mais stérile équipe corse, les Rémois ont du terminer la partie à 10 et laissent filer quelques précieux points dans la course au maintien… 

« Leur système avec une défense à cinq nous a posé des problèmes dans le premier quart d’heure mais, après, on a bien réagi », explique Jérôme Monier. En effet, les Rouge et Blanc se montrent rapidement les plus dangereux, sur coup de pied arrêté d’abord. Mathieu Cafaro trouve la tête smashée de Patrick Bahanack au second poteau mais celle-ci fuit de peu le cadre (22ème). Grejohn Kyei trouve ensuite Paul Perrin dont la tentative ras de terre frôle le montant gauche (31ème)… Grégory Berthier sert alors en retrait Mathieu Cafaro qui enroule son tir et cherche la lucarne mais ne parvient pas à ajuster parfaitement (32ème). Les opportunités s’enchaînent mais la précision manque aux Rémois qui ne prennent pas toujours la bonne décision face au but… En face, Furiani Agliani parvient toujours à repousser, parfois in extremis comme sur ce corner de Mathieu Cafaro juste avant la pause. « Notre gardien n’a quasiment aucun arrêt à faire, on a quand même une certaine maîtrise sur le match et on a des opportunités sur coups de pied arrêtés et sur quelques centres, mais on a manqué de spontanéité et on a parfois été trop collectif dans les 20 derniers mètres », analyse le coach.

« Les joueurs n’ont rien lâché jusque dans les arrêts de jeu pour essayer de percer le verrou de cette équipe. Je regrette juste le manque de spontanéité dans les vingt derniers mètres »

Au retour des vestiaires, le SDR redémarre de la même manière. Lorenzo Diaz centre au deuxième poteau pour Steve Shamal, un peu trop court pour pousser au fond (54ème). Malheureusement Youness Aouladzian est sanctionné par l’arbitre sur un duel, peut-être un peu sévèrement, et laisse ses coéquipiers à 10 pour la dernière demi-heure. En infériorité numérique, les Stadistes continuent de pousser. Steve Shamal tente sa chance de loin mais le portier adverse détourne en corner (65ème). Les Corses répliquent sur un centre tendu très dangereux qui, heureusement, ne trouve pas preneur (65ème) avant de s’offrir une double occasion à l’entrée de la surface (69ème). Paul Perrin notamment est proche d’ouvrir la marque pour les Rémois de la tête mais le score ne bougera plus malgré quelques opportunités. « Ce soir, c’est une mauvaise opération puisqu’on perd deux points dans la course au maintien. Maintenant, il faut souligner l’état d’esprit des garçons qui ont joué plus de 30 minutes à dix, n’ont rien lâché jusque dans les arrêts de jeu pour essayer de percer le verrou de cette équipe. Je regrette juste le manque de spontanéité dans les vingt derniers mètres qui nous a fait défaut pour marquer. On avait du mal à accompagner nos attaquants quand on les touchait, à amener plus de monde devant. Il faut plus se lâcher et moins tergiverser », conclut Jérôme Monier.

Stade de Reims – AS Furiani Agliani (0-0)
Le 11 de départ rémois : Lemaître – Diaz, Petel, Bahanack, Bana – Cafaro, Perrin, Aouladzian – Berthier, Grejohn Kyei, Shamal.